Apel du lycée Sainte-Marie de Cholet -> Forum Statut et retraite enseignement privé -> passer du public au privé


Comment passer du public au privé ?

<< Précédent [  102  ] Suivant >>

 


pouichette

J'enseigne dans le public mais je cherche des infos pour aller dans le privé

20 mai 2007 11:30
 


Bonjour,

Je suis professeur des écoles dans le public, mais je crois que je n'ai pas un bel avenir dans ce secteur : cette année, j'ai un CP-CE1 avec 31 élèves, et ça va être de plus en plus le cas avec les fermetures de classes.

Je me tourne donc vers le privé, mais je n'y connais rien. Pouvez vous m'aiguiller? (comment faire pour aller dans le privé? y a t-il des contraintes qu'il n'y a pas dans le public comme des obligations de service...)

Si vous avez la moindre info, merci de me laisser un mess!!!

 

Philippe Lahalle

comment passer du public au privé

20 mai 2007 14:28
 


Bonjour pouichette,

Sur le site de FORMIRIS (Fédération des associations pour la formation et la promotion professionnelle dans l'enseignement catholique), vous trouverez toutes les informations pour passer du public au privé, et vice-versa.

Les infos sont dans "Dossier métier-carrière : Devenir professeur des écoles".

Dans ce dossier, voir les points :
4 - Passer du public au privé et vice versa
9 - Avoir un emploi garanti : une condition, l'agrément
10 - S'engager dans l'enseignement catholique. Faut-il être catholique ? Faut-il être croyant ?

Comme indiqué aux points 9 et 10, les candidats s'engagent à soutenir le projet éducatif de l'Enseignement catholique (ou au moins à le respecter).

N'hésitez pas à contacter la Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique (DDEC) de votre département qui pourra vous fournir toutes les précisions nécessaires (coordonnées sur www.scolanet.net).

Merci à tous les professeurs de l'enseignement public ou de l'enseignement catholique qui pourront compléter ces informations.

Bien amicalement,

Philippe Lahalle
Parent d'élève représentant régional des Apel dans l'association Formiris Pays de La Loire

 

lorelei

Passer du public au privé

3 juillet 2007 12:43
 


Bonjour,

je suis prof en lycée professionnel dans le public.

Je souhaite passer l'agrégation option privé pour ne pas repasser au mouvement inter.

Qu'ai-je à perdre en ce qui concerne le salaire, le statut, la retraite ?

Merci d'avance

 

L'oubliée revient

Que quelqu'un enfin défende les ex du privé passés dans le public

4 juillet 2007 09:12
 


Je connais donc quelques cas qui comme moi sont des ex du privé passés dans le public mais qui n' ont pas eu leur carrière aplatie du fait de la méconnaissance des lois applicables qui découlaient de la Loi Guermeur,de la part d' un certain Rectorat et du Ministère.
Le problème se pose également pour le montant global de notre retraite qui est loin de nous satisfaire la différence avec les professeurs du privé est que votre cause a été entendue et que nous personne n' a encore daigné reconnaître que notre cas pose problème

Monsieur Fillon Ministre de L' Education Nationale en 2004 a été averti par le député Lefur : Réponse s'adresser à la CRAM et aux caisses de Retraites complémentaires alors que des pourparlers pour le problème des retaites existaient depuis 2000.

Monsieur Censi Député qui a donc défendu votre cause a été averti dès 2005. Madame Patrica Adam député de Brest a également posé une question écrite à l' Assemblée Nationale en Février 2005 Aucune suite ...également.

J' aimerais donc également que notre cause soit également entendue et pourquoi pas être mise en relation avec un avocat en retraite pour se pencher sur le problème car il y a également matière à montrer et prouver une forme de discrimination. L' Etat est également notre seul employeur il se doit donc de traiter de la même façon ses professeurs qui font également le même travail : Je ne fais que reprendre les thèses soutenues à l'Assemblée Nationale le 8 Décembre 2004 : <<DIPLOME EGAL SALAIRE EGAL RETRAITE EGALE>>

MERCI DE VOS REPONSES ET DE VOS CONSEILS

 

Vali

passer du privé au public

7 juillet 2007 18:38
 


Bonjour, j'ai lu votre message. Malheureusement, je ne peux vous donner de réponse car je débute dans l'enseignement privé. En fait, j'essaie de débuter car une personne ne veut pas m'affecter dans mon département et me propose "gentilement" d'aller voir les départements d'à côté...

J'aimerais savoir comment avez vous fait pour passer du privé au public ? Avez vous repasser le concours ? Quelles sont les démarches à faire ?

D'avance merci pour votre réponse.

 

L'oubliée

réponse à Vali

19 juillet 2007 17:09
 


Mille excuses de ne pas avoir répondu au message du 7 juillet: je suis passée du privé au public par hasard en 1982 par concours externe, à cette époque il n'y avait qu' un seul CAPES et avec peu de postes. Quand j'ai passé l'oral, je n' ai pas indiqué que je restais dans le privé car il faut préciser que cele faisait 7 fois que j'y allais et que les postes étaient rares. J'ai été reçue cette année -là 183/250 et je n'ai pas été prévenue / seuls ceux qui étaient collés recevaient le détail de leurs points. C'est donc par défaut et trop tard que j' ai appris que j' étais reçue .Le Ministère n'envoyait pas une lettre au mois de Juillet pour dire le succès au concours, ce n' était que fin Août qu'on recevait une lettre pour nous informer que nous étions stagiaires.

S'il vous vient à l'idée de changer, réfléchissez bien. L'Administration ne fait pas de cadeaux. Lisez les différents messages que j' ai laissés sur le site ; Je crois savoir que les CAPES sont privés OU publics là vous avez fait un choix. Vous pourriez passer l'agrégation mais ne croyez pas que l'enseignement public vous donnera un poste près de chez vous, j' ai des collègues ayant 45 ans qui n' ont pas encore de poste fixe; Ma carrière a donc été sabordée par méconnaissance des personnes qui ont traité mon dossier et j'ai rendu service à un collègue du privé en 1992 quand je l'ai averti de ce qui lui arriverait lors de sa reconstitution de carrière. Croyez-moi il est revenu très vite dans le privé. Après avoir séjourné 2 ans dans le public il a fait un recours devant le TA.

Le collègue du Finistère dont j' évoquais le cas il y a 3 mois n' a pas eu cette chance d' être mis au courant: C' est au niveau de la retraite qu' il paie la facture : voir les différents messages laissés ( passé dans le public après succès à l' agrégation).

Pour mon compte personnel? ma carrière a été stoppée par la violation de la loi Guermeur qui ne m'a pas été appliquée.

 

Inconnu

Intégrer un établissement du public en ayant un concours du privé (CAER PLP2)

27 août 2007 22:21
 


Je suis actuellement professeur en lycée professionnel privé sous contrat et je désire intégrer un lycée public qui me propose un poste dans la matière que j'enseigne. Le proviseur et l'inspecteur sont OK.

Quelles démarches dois-je entreprendre auprès du rectorat?

 

L'oubliée

Réponse au CAER PLP2 qui désire passer du privé au public

28 août 2007 17:12
 


Je viens de lire votre message et je suis très étonnée. Nous sommes à quelques jours de la rentrée, les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

1) Dans l'nseignement public les postes sont gérés par le RECTORAT.

2) Vous-êtes -vous renseigné du statut que vous aurez ? En effet on peut être nommé sur un poste qui n' est pas créé.

3) Je me pose la question : l'enseignement public manquerait-il de postes pour en arriver à débaucher ceux du privé? La nomination des professeurs se fait fin JUIN.

4) Il est donc urgent de prendre rendez-vous avec votre RECTORAT et surtout de vous faire notifier par écrit
- votre statut
- le profil de votre poste
- dans l' enseignement public, en cas de suppression de poste, le dernier arrivé prend la valise

5) Je suis passée du privé dans le public lors du passage du capes de physique en 1982 avec le statut initial d'ASSIMILEE TITULAIRE.
ON M' A TRAITEE POUR MON RECLASSEMENT COMME UNE MAITRESSE AUXILIAIRE. LE MINISTERE S'EST TROMPE

6) J' ai eu occasion de répondre dans ce forum à plusieurs professeurs du privé attirés par les sirènes du public :
CROYEZ-MOI RENSEIGNEZ-VOUS et je conclus que l' herbe n'est pas nécessairement plus verte ailleurs

 

L'oubliée

Complément de questionnement au CAER PLP2

29 août 2007 11:16
 


Je complète mon exposé. J'étais pressée par le temps, n' ayant pas internet chez moi.

Je me pose une question : vous dites le proviseur est d' accord celui du privé ou du public ? si c' est celui du public la moindre des choses c'est qu'il vous donne le "mode d'emploi et le processus à suivre".....!!!! d' autre part votre établissement privé va se retrouver sans professeur pour le poste que vous occupez, cela me semble très étrange!!

Votre nouveau problème :

1) Depuis combien de temps êtes-vous dans le Privé?

2) Quand on passe de l'n à l' autre, on ne pense pas à tout
-les deux régimes de retraite sont différents et leur montant se fait au prorata ses années passées dans chaque enseigne
-les carrières mixtes à l'heure actuelle sont lourdement pénalisées : lire les témoignages que j' ai écrits concernant les professeurs qui sont passés du privé dans le public et qui ont le désagrément de constater qu' ils sont plus pénalisés que s' ils avaient fait une carrière complète dans le privé (certains des messages sont classés dans l'index Statut et retraite enseignement privé de ce forum : lisez-les)

3) Quand plusieurs fois j' ai abordé le problème de ce qui m'était arrivé, mon chef d' établissement actuel m' a toujours répondu: "je ne connais pas votre problème". Il aurait pu au moins téléphoner au Rectorat pour connaître les prérogatives des modes de reclassement qui auraient dû être appliquées et voir que ce qui a été fait en 1982 en parfaite violation d'un statut d' assimilée titulaire

JE CONCLUS EN DISANT RENSEIGNEZ-VOUS et JE RAJOUTE NE COMPTEZ-PAS SUR LES SYNDICATS DU PUBLIC QUAND VOUS EN AUREZ BESOIN, ILS N'ONT JAMAIS ABORDE AU MINISTERE LE PROBLEME DES CARRIERES MIXTES CONCERNANT LES RETRAITES.

Je rappelle qu'en 1992 un certifié du privé avait passé l'agrégation et était passé dans le public. Il m'avait donc interrogée et il a alors fait certaines démarches auprès du Ministère sur sa carrière future il est revenu dans le privé après être passé au T A.

PLUS VOUS SEREZ INFORME MIEUX CELA VAUDRA ET ANALYSEZ BIEN LA SITUATION.

 

Inconnu

Passer du privé au public

12 septembre 2007 20:10
 


Le contexte de ce changement est assez particulier.

Il devrait se faire pour la rentrée 2008.

Je compte mettre mon poste vacant au mouvement de l'année 2008.

J'enseigne une matière professionnelle dont le concours est gelé depuis plus de 5 ans. Il y a eu une réforme importante dans le cadre des BAC PRO et pour certains champs d'applications, il faut des professeurs spécialistes dans des domaines comme les télécommunications, les réseaux informatiques et l'électronique embarquée. Le poste qui est proposé est ouvert pour la rentrée 2008 avec un profil très précis. Si mon inspecteur actuel et le chef d'établissement du lycée d'accueil (public) sont disposés à appuyer très favorablement ma demande c'est parce que mon profil correspond au poste. Dans le cadre d'un enseignement spécialisé, le recteur de l'académie peut désigné un enseignant titulaire d'un concours sur ce genre de poste. Dans le lycée privé sous contrat où j'enseigne actuellement, 2 collègues sont issus du public (avec un concours "public"). Pour ma part, lorsque j'ai obtenu mon concours, j'ai passé les mêmes épreuves que les collègues du public...

Pour la retraite, je viens juste d'avoir 40 ans et il me reste de nombreuses années avant de pouvoir y prétendre. En tant que PLP2, j'ai bénéficié d'un reclassement de mes années passées dans l'industrie au profit de mon avancement.

En conclusion, je suis pleinement conscient de faire "ALIEN" dans ma démarche mais j'espère ce poste pour l'enseignement et les élèves.

 

L'oubliée

Réponse à l'inconnu

13 septembre 2007 13:27
 


Je pense que votre message m' était adressé. Je comprends votre situation: il faut que l' on fournisse en temps utile un papier de nomination car vous êtes toujours à la merci qu' un collègue demande sa mutation sur ce type de poste et qu' il ait un barème supérieur au vôtre, soyez donc très prudent.

Dernier conseil il ne faudra pas démissionner de votre poste sans avoir par écrit votre nomination et votre statut, montrez-leur que vous avez analysé le problème car on peut très bien avoir un concours sans être titulaire d' un poste.

 

Cécile

Reclassement passage public vers privé

30 septembre 2007 15:47
 


Bonjour, je suis professeur à l'échelon 5 dans le public et je désire passer du public vers le privé.

Je voudrais savoir si, en cas de réussite au concours, j'obtiendrais un reclassement ou si je commencerais à travailler à l'échelon 1. Merci.

 

vanille

enseigner en privé ou en public ?

2 octobre 2007 15:01
 


je suis cette année suppléante en grande section en école privée, je voudrais passer le concours mais quel est le choix le plus judicieux ? privé ? public ? je n'en sais rien, mais là ou je me demande si cela est general c'est que je suis seule sans ATSEM dans cette classe (dur pour mener a bien les apprentissages), alors que dans l'école publique de mon village il y a une aide quotidienne Totale... et pour ce qui est des salaires ? retraite ? temps de travail ? (j'ai l'impression qu'en privé, il faut en rajouter davantage...) obtention plus ou moins aisée du concours... rumeurs du type "quoi, tu ne va pas à la messe de rentrée tu vas te faire mal voir!", et ce malgré une conscience professionnelle plus que correcte...bref si vous pouviez me renseigner...merci

 

Rosette

Passer du privé au public ?

3 novembre 2007 15:05
 


Bonjour,

Je suis actuellement professeur des écoles dans le privé (c'est ma deuxième année) et je me demande s'il est possible de passer dans le public.

Si oui, quelles démarches faut-il entreprendre?

A qui faut-il s'adresser ?

D'avance merci de m'aider.

 

Corinne

Passer du privé au public

17 novembre 2007 19:06
 


Je suis prof d'anglais dans le public depuis 5 ans et j'aimerais savoir s'il est possible de passer dans le privé; faut-il pour cela passer le CAFEP alors que j'ai le CAPES et des années d'expérience?

 

CHRISTINE

PIONNICAT

31 décezmbre 2007 16:25
 


JE SUIS ENSEIGNANTE DANS LE PRIVE ET J AI ETE SURVEILLANTE DANS LE PUBLIC 7 ANS

COMMENT PUIS JE RECUPERER CES ANNEES ?

MERCI D AVANCE POUR VOS REPONSES

 

Jean

réponse à CHRISTINE

3 janvier 2008 18:23
 


il faut attendre la sortie du Retrep si vous passez par lui (ou ATCA dans l'Agri.) pour les récupérer sans oublier l'IRCANTEC.

 

rosam31

passer du public au privé pour un certifié bi admissible

8 janvier 2008 16:18
 


Bonjour,

Merci de m'aider, je débute dans la prospection-plus bcp de postes ds ma discipline!!

Perd-on qq chose en passant du public au privé? Des échelons par ex, du salaire? Est-on ensuite obligé de finir sa carrière ds le privé, y a -t-il possiblité de retour? Si on réussit l'agragation ensuite, le satut "privé "est-il remis en question, d'ailleurs, peut on encore passer l'agreg?? Qq at-il tenté l'IFCEC pour devenir chef d'établissement?

MERCI!!!

 

celia

passer du public au privé (réponse à rosam31)

11 janvier 2008 20:46
 


Surtout ne fais pas ça! Tu y perdrais beaucoup de plumes... Je travaille dans le privé depuis 1975, , en attente de départ à la retraite. Plus je cherche, plus je suis scandalisée de la différence de traitement avec les collègues du public.

Un exemple: notre retraite calculée sur les 25 meilleures années, au lieu des 6 derniers mois dans le public.

Sans compter les divers prélèvements que vous n'avez pas à verser...la retraite additionnelle (instituée justement pour rattraper la différence privé-public ) qu'on "oublie" de te payer si tu ne la réclames pas...le changement d'échelon, beaucoup plus lent chez nous...etc...On m'a dit que, dans une carrière, la différence de rémunération équivalait au prix d'une résidence secondaire!

Un collègue placé au 5ème échelon dans le public , entré dans le privé, a perdu toute son ancienneté et s'est vu rétrogradé au 1er échelon!

Conclusion: réfléchis bien avant de signer, renseigne-toi.

 

yvesweb

Re: passer du public au privé ( à rosam31)

11 janvier 2008 20:46
 


Si tu envisage de passer dans l'enseignement privé, reste surtout avec ton statut de fonctionnaire qui te permet avec l'accord du recteur, d'un chef d'établissement privé de continuer avec les mêmes avantages et possibilité de retour que tu n'as pas si tu abandonnes ton statut.

 

Jeanne

passer du privé au public

12 janvier 2008 16:13
 


Je suis prof dans le privé depuis 20 ans. J'ai eu le CAPES en 1988. J'aimerais "passer" dans le public... Est-ce possible ?

J'ai beaucoup de mal à trouver un interlocuteur capable de me renseigner.

Merci d'avance pour vos réponses

 

MA

passer du privé au public

16 janvier 2008 17:28
 


Bonsoir, Cela fait un an et demi que je suis prof de maths dans le privé (avec le CAFEP), et je souhaiterais rejoindre mon fiancé qui vit à 4h de là où je travaille actuellement. Le souci, c'est que l'école privée la plus proche de là où il vit est à 1h (de route de montagne!). En revanche, dans son village il y a un collège/lycée public (qui est aussi à 1h de tout autre collège/lycée public!).

Est-ce que quelqu'un sait si dans une telle situation il y aurait possibilité de passé du privé au public? Je serais prête à passer le CAPES, mais pas avec le risque de me retrouver encore plus loin de mon fiancé! Je ne sais pas comment faire...

Merci de me donner des renseignements si vous en avez...

MA

 

boup14f

Public ou Privé ?

24 janvier 2008 09:37
 


Bonjour,

Je suis une jeune femme de 31 ans qui a décidé de passer le concours.

A la lecture de vos échanges, je ne sais plus quel concours passer.

J'ai suivi ma scolarité dans le privé donc naturellement, je serais tentée par le privé par méconnaissance du fonctionnement du public. Quelle est la différence entre public et privé en terme d'enseignement ? Car les salaires sont les mêmes, les retraites d'après la réponse de MA très différentes.

J'ai deux impératifs à concilier lors de l'année du concours : je travaille et ne peux m'arrêter une année. Mon conjoint est muté fin 2008 ou début 2009 en province : nous n'avons pas plus de renseignement pour l'instant, ni sur le lieu, ni sur la date.

Si je m'inscris à l'académie de Versailles pour le public, comment puis-je ensuite rejoindre mon conjoint ? Et si je passe le concours sur la région parisienne dans le privé également, où devrais-je faire ma seconde année et comment rejoindre mon conjoint ?

Merci d'avance pour vos réponses.

 

lor

passer du privé au public

23 février 2008 18:00
 


je suis prof des écoles dans le privé. Pour rejoindre mon conjoint, j'ai démissionné de mon poste de titulaire et je suis arrivée dans un département qui offre beaucoup moins de postes que dans le public.

Aujourd'hui je n'ai que des postes de remplaçant et mon salaire est bloqué, alors si j'avais su je crois que j'aurais tenté le public.

*je voulais repasser le concours d'ailleurs mais ce que j'ai lu dans le formum m'a refroidi

 

tytle

du prive au public

13 mars 2008 22:21
 


prof des ecoles je viens d'avoir ma validation et je voulais savoir que faire pour passer dans le public ? ? ? ?

tytle

 

mimi

du privé au public : conseils à Tytle

14 mars 2008 10:30
 


Après 38 années d'enseignement dans le privé, je m'étonne de votre question!!!

Aviez-vous réfléchi avant cette validation: public ou privé? Sans sectarisme de ma part, je pense que les projets d'école sont différents et qu'il faut choisir non pas comme une loterie mais avec des convictions. Bonne route à vous!

 

passer du privé vers le public

14 mars 2008 15:12
 


Résumons : passer du privé vers le public est impossible à moins de repartir à 0 et repasser les concours, passer du public vers le privé est possible sous certaine conditions

 

L'oubliée

réponse à mimi et à d'autres

17 mars 2008 12:25
 


Effectivement j'ai laissé le sort décider pour moi. Je n'avais pas été prévenue et chaque jour je pense à l'erreur monumentale que j'ai faite.

Je rappelle qu'il y a 16 ans j'ai sauvé la mise à l'un des responsables d'un syndicat de l'enseignement privé qui, étant certifié dans le privé, avait passé l'agrégation et était passé dans le public. Il m'a rencontrée au bout de son année de stage et je l'ai prévenu de ce qui pouvait l'attendre pour son reclassement. Il a saisi le TA et il est revenu dans le privé. Un agrégé ayant suivi le même cursus n'a pas eu cette chance.

Votre site peut témoigner que j'ai averti à plusieurs reprises ceux qui voulaient changer et des risques qu'ils encourraient.

Je fournis mon témoignage. Maintenant les chefs d'établissement du public ont donc la main-mise sur les promotions des enseignants. Encore faut-ils qu'ils soint objectifs et qu'ils jugent leur personnel sur toute leur carrière et non pas sur une année quand surtout ces chefs d'établissement ne sont à la tête de leur établissement que depuis un an. Les professeurs du public n'ont pas encore bien analysé quant à ce qui va se passer pour leur carrière dans les années qui viennent

 

 

passer du privé au public : réponse à tytle

5 avril 2008 16:29
 


Je ne sais pas ce qui veut te faire partir du privé mais le public a son lot de désavantages. J'enseigne depuis 3 ans et plus les mois passent, plus l'administration me démotive (et je ne suis pas la seule, loin de là!!!!).

En effet, en tant que jeune prof des écoles, tu es le bouche trous de l'éducation nationale et pour au moins 15 ans!!! (bon, tu sors avec l'habilitation anglais donc on va dire 8 à 10 ans). A moins d'aller dans le nord du département!!!!

Pour ma part, en 3 ans, j'aurai fait tous les niveaux et aurai eu une direction d'école dès la sortie de l'IUFM. Donc pas rose comme début de carrière. Les PE2 sortants vont avoir des postes TRES protégés pendant deux ans à compter de cette année mais après, ils galèreront comme nous!!!

Donc réfléchis bien avant de faire ton choix. D'autre part, les enfants que l'on accueille sont plus difficiles que dans le privé (j'ai fait toute ma scolarité dans le privé) donc là encore, pas toujours rose car on est peu préparé à cela.

Bonne réflexion

 

L'oubliée

réponse à tytle et approbation à la réponse de l'inconnu

7 avril 2008 16:29
 


tytle, regardez donc la réponse que j'ai faite à Toto récemment et à Killy en fin 2006 mettant en garde les changements dans les deux sens, je ne vais pas me répéter.

Lisez attentivement la réponse faite par l'inconnu(e), je suis entièrement d'accord avec la réponse qui vous a été faite. Peu de personnes ont l'honnêteté de mettre en garde.

Les lecteurs assidus de votre messagerie pourront témoigner que je passe un certain temps pour répondre;

 

Aelis

passer du privé au public

1er mai 2008 18:54
 


Professeur des écoles depuis 1 an, j'avoue y penser fortement...

J'envisage même de repasser le concours. Ce que vous décrivez sur les carrières mixtes est en effet assez effrayant.

Cependant il est pour l'instant impossible pour un enseignant du privé de devenir conseiller pédagogique, psychologue scolaire ou IEN. Je trouve en effet que l'enseignement privé ne nous offre que peu de perspectives d'évolution comparé à nos collègues du public...

 

CARO

eh oui

12 mai 2008 23:51
 


C'est peut être pour cette raison que le concours est plus facile à avoir dans le privé car il y a plus d'inconvénients que d'avantages.

Franchement se tuer pour passer un concours qui vous offre un travail sans garantie d'emploi avec une retraite basée sur les 25 meilleures années et une rémunération nette inférieure aux collègues du public, cela laisse songeur !

 

PRIVEE

CONCOURS

20 juillet 2009 14:25
 


CARO :

N'importe quoi !!!

Les concours pour enseigner dans le privé ne sont ABSOLUMENT pas plus faciles que ceux du public ! : leur contenu est STRICTEMENT le même!!

Pourquoi propager de telles idées!?

 

lise

en dispo, passer du public au privé pour un an

14 mai 2008 20:30
 


bonjour a tous,

actuellement prof des écoles dans le public, je serai l'année prochaine en dispo puisque je n'ai pas obtenu mon rapprochement de conjoint. je voudrai travailler dans le département de mon mari et je pensais travailler dans une école ou collège ( prof de maths) dans le privé est-ce possible?

si oui comment faire?

quel salaire?

merci pour vos précieux renseignements

 

l'oubliée

nouvelle réponse à une candidate au changement : Aelis

13 mai 2008 15:39
 


Chère Collègue: vous faites partie des professeurs qui croient encore à la bonté de l' Administration: le seul cadeau en prime d'entrée est une nomination dans un endroit qui ne vous plaira pas forcément, je me répète à nouveau il y a au moins un professeur du privé ayant un poste de délégué syndical qui peut au moins remercier le ciel, remarquez c'est normal puisque c'était à la sortie de la messe en 1992, qui a regagné l'Enseignement privé après deux ans passés dans l'Enseignement Public: il avait opté pour l'Enseignement Public après avoir été reçu à l'agrégation. Croyez-moi il ne regrette pas d'être revenu au bercail quand il sait à quel sort il a échappé et de toutes les difficultés que nous avons pour essayer d'obtenir ce que les professeurs du privé acquièrent progressivement: NOUS NOUS HEURTONS A UN MUR.

Essayez de retrouver tous les messages et témoignages que j'ai laissés . Je reprécise qu'en terme de retraite nous ex du privé passés dans le public nous sommes encore plus pénalisés que nos collègues du privé puisque l'Etat notre unique employeur n' a pas envisagé notre rare cas.

Donc j'avertis une fois de plus et je redis << l'herbe n'est pas nécessairement plus verte ailleurs >>

 

l'oubliée

<< lettre à lise >>

13 mai 2008 15:39
 


chère collègue je ne m'étendrais pas sur le sujet, j'ai envoyé régulièrement des messages sur le sujet dont deux réponses il y a quelques jours

regardez donc tous les messages depuis 2 ans

 

mwa

Komen fer en tan kélève pr pac du public au privé ?

14 mai 2008 00:22
 
Kest°: Komen fer en tan kélève pr pac du public au privé ? jchui en 4e et jvoudré alé en 3e prive Merci davanss

 

Philippe Lahalle

Re: Komen fer en tan kélève pr pac du public au privé ?

17 mai 2008 11:23
 


Bonjour mwa,

Pour passer d'un collège public à un collège privé, demandez à vos parents de prendre rendez-vous avec le secrétariat du collège privé qui vous intéresse.

La personne qui vous accueillera (chef d'établissement ou son délégué) vous donnera toutes les informations utiles : coût de la scolarité, dossier d'inscription, etc.

Il faut faire votre demande rapidement car le Ministère de l'Education Nationale vient de supprimer des postes de professeurs dans l'Enseignement privé alors que le nombre de demandes d'inscriptions est en hausse.

S'il y a trop de demandes et que votre collège privé n'a pas assez de professeurs, le chef d'établissement sera obligé de refuser des inscriptions.

N'hésitez pas à me poser d'autres questions si besoin.

Cordialement,

Philippe Lahalle
Parent d'élève du collège Saint-Joseph de Cholet

 

caro

pour passer du public au privé

20 mai 2008 13:58
 


il faut déjà oublier votre langage SMS

 

maggie

Prof en LP : passer du public au privé ?

24 mai 2008 16:12
 


Bonjour Mon mari (fonctionnaire dans le supérieur) souhaite réintégrer sa région d'origine (au sud de la France).

Je n'obtiendrai jamais ma mutation pour cette "académie du soleil". Prof en lycée professionnel, j'envisage donc de travailler en LP privé.

Est ce possible ? Comment faire ?

 

Tahiti douche

Prof PLP : Passer du privé au public ?

9 juin 2008 21:51
 


Bonjour,

Prof PLP, j'enseigne dans le privé depuis 9 ans en Polynésie dont je suis originaire. J'ai passé le concours (l'écrit à Tahiti de 22h à 2h et l'oral en Métropole) avec des collégues du public : même salles, même sujets, même correcteurs pour l'oral et l'écrit!

Et maintenant, on me dit que, si je veux passer dans le public, je dois tout reprendre à zéro, diplôme et ancienneté!

Il faut qu'on m'explique car j'ai du mal à comprendre ...

Merci

 

Gaël

Passer du privé au public, c'est vital pour moi

15 juin 2008 20:23
 


Bonjour,

Je suis PE dans le privé depuis 12 ans. J'ai commencé ma carrière dans l'enseignement spécialisé, en étant recruté comme suppléant. Puis j'ai réussi le concours interne. Cette structure était dépendante de la DDASS, et simplement gérée par la DEC sur le plan administratif. Pour me rapprocher de chez moi, j'ai pris la direction d'une petite école. J'ai eu à ce moment mes premiers réels contacts avec l'enseignement catholique. Etant particulièrement croyant, ceci ne me gênait pas. Et puis dans le milieu rural, nous n'avions que peut de lien avec les instances catholiques. Mais il y a eu une restructuration, et de nouvelles personnes sont apparues à la tête de la DEC. Actuellement, il y a une profonde mutation "idéologique" totalement surréaliste, intégriste, moralisatrice, qui me terrifient. Les dirigeants sont intôlérants, prônant un retour pur et dur de tout ce qui me terrorise. L'exemple le plus frappant fut une prière collective, suivie d'une distribution de cartes religieuses lors d'une réunion organisée dans le cadre de la consultation nationale des programmes du premier degré. Des collègues ont été victimes de harcèlement moral car ils étaient en union libre, en famille recomposée, en situation de divorce... Ajoutons à cela le rapport marchand qui nous relie aux familles de plus en plus exigeantes, "consommatrices de l'éducation", "en droit d'attendre un retour sur investissement", je ne me retrouve plus du tout dans l'enseignement catholique.De plus, il m'est impossible de faire grève en dépit des terribles décisions qui sont prises en ce moment par le gouvernement. Mon voeu le plus cher est de quitter l'ensignement catholique, pour me sentir plus libre, pour me sentir plus républicain, et pour ne plus cautionner l'idéologie du privé, qui, évidemment n'existerait plus en tant que tel si les enseignants n'étaient plus payés par l'Etat. Que puis-je faire pour passer du privé au public à par repasser les concours ? N'existe-t-il pas des concours spéciaux (concours internes, seconds ou troisièmes concours) ? N'existe-t-il pas des négociations directes, des cas particuliers ? Ce changement est vital pour moi. Merci de me répondre.

Gaël

 

marie

Passer du privé au public : réponse à Gaël

29 juin 2008 22:17
 


Malheureusement, il vous faudra passer un concours externe. De plus, si vous l'ignorez encore, il y a une réforme de la formation des PE en cours. Il faudra un Master pour concourir.

Pour rejoindre le public, vous devez réussir le CRPE public en externe et de surcroît renoncer à votre ancienneté et donc à tous les échelons acquis en 12 ans. Faites le calcul !

 

liroise

Les affres des T.Z.R. dans l'enseignement public

7 juillet 2008 13:36
 


Cela fait 11 ans que je suis titulaire du Capes de lettres modernes et autant d'années que je n'ai pas passé un été serein. En effet, les affectations ont lieu dans le meilleur des cas aux alentours du 20 juillet et il est rare de pouvoir prendre contact avec les chefs d'établissement après mi-juillet. Je suis maman de jeunes enfants que je suis seule à gérer le matin et le soir et j'ai donc des exigences d'emploi du temps.Je dois me battre sans cesse pour être maintenu sur les établissements sur lesquels j'enseigne. J'ai toujours eu l'appui de mes chefs d'établissement mais il arrive toujours un jour où le bloc de moyens provisoireS se transforme en poste et où mon barème pourtant valable ne suffit pas et où un dossier médical, une réintégration me font retourner à la case départ! Je ne souhaite pas m'éloigner de mon domicile étant donné mon statut de mère de famille et je n'en peux plus de ne pas avoir de poste fixe. Je m'investis toujours pleinement dans mon métier et suis appréciée des équipes avec qui je travaille mais comme il y a toujours incertitude sur mon maintien, je récupère souvent les services les moins sympathiques.

Je pense sérieusement à l'enseignement privé et à la province ,mon mari ayant une mutation en vue en Bretagne. Je suis à l'échelon 8,est-ce que cela ne me pénaliserait pas trop , merci de vos lumières et bonnes vacances à tous et particulièrement aux T.Z.R malgré eux...

 

ronan

privé-public : réponse à liroise

7 juillet 2008 21:51
 


conservez l'enseignement public si vous pouvez. On ne vous fera pas de cadeau non plus, ,il est difficile de trouver un poste sûr, et on ne f'

 

ABCDEFGHI

Les statuts d'enseignant du public et du privé dans le secondaire: c'est clair...

7 juillet 2008 21:51
 


Attention! Le choix de carrière entre public et privé est on ne peu plus clair:

dans le privé, bien qu'étant certifiés, vous n'êtes que contractuels avec l'Etat et vous n'avez absolument pas la garantie de l'emploi et du salaire: vous n'êtes pas titulaires de vos postes, ni même d'un nombre d'heures d'enseignement....

Pour avoir un salaire complet, nombre de professeurs sont obligés de compléter avec une seconde matière, pour laquelle ils ne sont pas certifiés.

Sans parler des cotisations salariales qui sont différentes.

 

burgess

Passer du public au privé : comment faire ?

26 février 2009 16:36
 


Je suis prof d'EPS dans le public. Je suis en région parisienne, et avec mes deux ans de raprochement de conjoint et tout et tout...Je n'ai pas ma mut'...

Je sais que passer dans le privé équivaut à une baisse de salaire...Mais ça ne me gene pas. Ce que je veux c'est être proche de ma famille!!!

Quelle démarche faut-il faire pour passer de l'enseignement public à l'enseignement privé pour un prof d'EPS?

Pour info, j'aimerais me rapprocher de la Vendée et des Pays de la Loire!!

Merci d'avance

 

Philippe Lahalle

Passer du public au privé : comment faire ? : réponse à burgess

28 février 2009 11:07
 


Bonjour burgess,

Contactez la Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique de la Vendée qui pourra vous donner des informations :

http://www.ec-vendee.org/contact.php

Bien amicalement,

Philippe Lahalle
Parent d'élève du lycée Ste-Marie de Cholet

 

yvesweb

Passer du public au privé : comment faire ? : réponse à burgess

1er mars 2009 17:40
 


Il faut obtenir l'accord d'un chef d'établissement + une demande de détachement + l'autorisation du recteur.

Pratiquement infaisable avec les pertes de postes (actuellement dans l'académie de Nantes, les sortant des concours n'ont même pas de poste EPS pour valider leur stage et puis sont renvoyés au national.

ou tout perdre sans certitude (repasser le concours CAFEP).

Bon courage.

Yvesweb

 

marie-lise

calcul retraites complémentaires

28 février 2009 15:43
 


lorsqu'on connait son nombre de points arco et agirc comment faut il calculer sa retraite complémentaire mensuelle?

est-ce: valeur du point x nombre de points ?
-----------------------------------
12

merci!

 

Bernard

calcul retraites complémentaires : réponse à marie-lise

1er mars 2009 07:59
 
C'est cela. Vous déduisez ensuite 8,1 % de cotisations sociales pour obtenir le montant net/mensuel.

 

nono

calcul retraites complémentaires : réponse à marie-lise

1er mars 2009 11:18
 


Votre mode de calcul est exact pour obtenir le montant brut mensuel il faut ensuite enlever 8.1% de charges pour obtenir le montant net

[note du webmestre : si marie-lise avait fait l'effort de poser sa question dans le nouveau forum statut et retraite enseignement privé comme demandé ci-dessous, je n'aurais pas perdu 16 minutes à publier à 13h00 la réponse de Bernard de 7h59 et la même réponse de nono de 11h18.
Merci pour votre compréhension: cf. mon message demande d'aide ou de conseil pour diminuer le temps de gestion de ce forum du 13/01/08]

 

divers29

Question pour l'Oubliée : prise en compte de l'ancienneté

16 mai 2009 09:18
 


J'ai opté pour le privé à la suite de mon concours (en 1989). Je peux donc théoriquement integrer le public et cela m'intéresserait

Outre le calcul de la retraite, la pénalisation que vous avez subie concerne le calcul de l'ancienneté.

Quelles sont les modalités de ce calcul d'ancienneté ? Est-on susceptible de perdre des échelons ? Quels sont les textes qui le régissent ?

Merci par avance

 

Momo

Constitution des postes

18 juillet 2009 12:56
 


Bonjour,

ma question est simple: peut-on donner des heures suplémentaires dans une matière, alors que des collègues n'ont pas un temps complet dans cette matière et sont obligés de compléter dans une seconde matière ?

 

yvesweb

Constitution des postes : réponse à Momo

18 juillet 2009 20:08
 


La réponse est aussi simple: le chef est le chef, il fait ce qu'il veut!

Le chef d'établissement est le seul à décider de la répartition des heures dans le respect du contrat d'association donc des programmes officiels. De plus en plus, les rectorats imposent des heures en HSA et transforment des heures contractualisables en heures sup ( travailler plus pour gagner moins) et supprimer des postes. Il faut décider les collègues à refuser collectivement les heures sup!

Bonnes vacances.

 

illapa

agrégé désirant passer du public au privé

29 décembre 2009 14:41
 


Bonjour,

Cela fait 29 ans que j'enseigne dans le public. Je suis agrégée d'histoire géographie, passionnée par mon métier, par les adolescents, désireuse de monter des projets et d'introduire les principales innovations nous permettant de motiver les élèves et de tous les conduire à la réussite. Mais mon enthousiasme dérange dans le contexte d'inertie dans lequel je travaille et tous mes projets sont régulièrement sabotés.

Je rêve de travailler dans un contexte plus favorable, plus efficace sur le plan pédagogique et didactique. Peut-être trouverais-je ce bonheur dans certains établissements privés. Que dois-je faire? Est-ce que je prends de gros risques sur le plan de ma "carrière" (retraite en l'occurrence)?

Merci de votre réponse.

 

ex du privé

demande à illapa

30 décembre 2009 12:22
 


votre message est-il une suite à mon message ou y a-t-il concommitence des messages?. Il serait souhaitable d'avoir vos coordonnées pour communications d'informations,ce qui n'empêche pas les personnes de bonne volonté de donner tout renseignement qui se montreait profitafle,vu le flou artistique de certaines situations..

 

ROSE

privé ou public ?

31 décembre 2009 23:40
 


bonjour tout le monde. je passe cette année le CAFEP (privé), le concours aura lieu ds 2 mois. je sais pas si jai fait le bon choix de me tourner vers le privé. je souhaite savoir c koi vraiment la différence entre enseigner ds le public et enseigner ds le privé ? ya til des avantages que l'un des deux présente ? est ce que l'enseignant excerce son travail dans les mêmes conditions ? est-il vrai que les élèves sont plus motivés au privé que dans le public? Eclairez moi svp!!!

 

gg

passer du privé vers le public

18 septembre 2010 08:20
 


Il est possible de passer du privé vers le public en étant professeur des écoles : pour cela, il faut une fermeture d'école ou de classe (en gros que son poste disparaisse) et qu'il n'y ait aucun autre poste vacant à moins de 30 kms (et aussi que l'IEN appuie votre dossier) Il y a eu des cas comme ça dans l'académie du Nord. Biz à tous.

 

Pour poser une nouvelle question, n'utilisez plus le formulaire ci-dessous :

Utilisez le nouveau forum Statut et retraite enseignement privé

merci

 

Répondre à ce message ou ajouter votre opinion dans le forum de l'Apel du lycée Ste-Marie de Cholet :

Votre nom ou Pseudo :


Votre email (facultatif) :

Sujet message :

Votre message :

 

 

 

 

Cliquer sur le bouton "Envoyer" pour valider votre message

 

<< Précédent [  102  ] Suivant >>

 

 

forum APEL Lycée Sainte-Marie de Cholet