A voir

Cannabis : qu'en pensez-vous ?

A voir

Message non lupar pasglopi » Lun 09 Juil 2007 17:53

pasglopi
 

Re: A voir

Message non lupar Co » Mar 09 Sep 2008 21:16

Laisser un lien et un "a voir"... quelle classe ! j'aimerais bien savoir combien de personnes l'on lu.

Cependant c'est assez interessant : un point de vue sur la question du cannabis d'un autre pays ( les Pays-bas ) où la legislation est differente. Je vous invite à le lire, ne serait-ce que pour vous renseigner.

On peut noter et surtout retenir quelques détails :
1- La Consomation est cantonée dans des coffee shops, et dans un domaine privé exclusivement. Mais elle est tolérée, si ce n'est autorisée. Cependant les chiffres des consommateurs sont assez bas : 13% des jeunes contre 22% à l'époque pour la france. 12% de la population a consommé au moins une fois du cannabis, ce qui est relativement peu. Cela grace a une campagne de prévention. Mettre le tabac, l'alcool et le cannabis dans le meme sac :Majeurs, vous pouvez en consommez si vous voulez, vous pouvez essayer si vous voulez. On vous le déconseille et voila pourquoi : ... etc.

2- Le fait que la production ne soit pas controlée par l'état entraine des problèmes de criminalité. c'est d'ailleurs logique : où se fournissent les gens dans ce cas ? C'est par ailleurs ce qui explique les taux de THC "anormalement" élevés. L'offre et la demande... bref. L'état doit être en mesure de fixer des normes sur les doses et les teneurs en principes actifs.

3- Finalement, a titre comparatif :
Yearly dead-rates in the Netherlands as a result of:

Obesitas: 40.000
Tobacco: 18.000
Alcohol: 3.500
Harddrugs: 60
Magic Mushrooms: 0,1
Cannabis: 0

intro de la conclusion :
La politique néerlandaise en la matière est bonne pour la santé publique, car elle aboutit à un nombre relativement faible de consommateurs de cannabis et à des passages limités aux drogues dures. Cette politique a un aspect négatif pour l’ensemble de la société car la production et le commerce sont laissés aux mains du crime organisé.


Qu'en pensez vous ?
Co
 

Re: A voir

Message non lupar Invité » Sam 13 Sep 2008 17:58

Merci CO pour ce rappel des chiffres de la consommation, ils sont donnés dans le rapport 2007 de l'OEDT:

Aux pays bas la possession de cannabis est autorisée ainsi que la vente en cofee shop, ce n'est pas un pays prohibitionniste, hors la consommation de cannabis y est inférieure quasiment de moitié par rapport à la France
Rapport 2007 EODT l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies
http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/NR07rapp.pdf

Le chapitre 3 de ce rapport est consacré au cannabis, et parle entre autre de la prévalence de la consommation de cannabis dans les pays européen.

Pour la tranche d'âge de 15 à 24 ans, en France et en 2005, la prévalence est de 24%. En gros, 1 jeune sur 4 a fumé du cannabis entre 15 et 24 ans.
Pour cette même tranche d'âge, aux Pays-Bas et toujours en 2005, la prévalence est de 12%, soit la moitié par rapport à la France!soit à peu près un jeune sur 8!

Si on regarde au niveau des autres tranches d'âge, 15-64 ans et 15-34 ans, la différence n'est pas aussi énorme mais n'est pas non plus négligeable. Un graphique l'explique très clairement.

Pourtant la stratégie prohibitionniste mise en place il y à 10 ans par l'UNODC n'a pas eu les résultats escomptés malgré les milliers de milliards investis.
Extrait de la conférence à l'UNODC en Avril 2008(En anglais)

http://www.youtube.com/watch?v=fe208nLLEwk&eurl=http://www.cannaweed.com/news/commentaire-1422-lecons-vienne.html

On y voit que la question de fond sur la prohibition est éludée...
Une fois de plus...

POLITIQUE DE DROGUE EN EUROPE: LA LIGNE DE FRONT
NR. 41 MAI 2008

La réforme de la politique des drogues est en marche, mais elle progresse lentement. Au lendemain de la réunion des Nations Unies qui a eu lieu à Vienne le mois dernier, il devient lentement mais sûrement de plus en plus clair pour les gens concernés que la prohibition est une politique en faillite. Même Antonio Maria Costa directeur exécutif d’UNODC a découvert que sa croisade peu judicieuse pourrait échouer quand sa boîte aux lettres s’est remplie de messages lui posant la même question que Fredrick Polak d’ENCOD a posé à Vienne : "pourquoi en Hollande, où la marijuana est accessible à n’importe quel adulte , l’utilisation de la marijuana est réellement inférieure aux nations environnantes autant parmi les adultes que parmi les 15/16 ans ?" Ce fait contredit évidemment la prétention que la prohibition diminue l’utilisation de ce qui est interdit.

Costa n’a pas répondu à cette question, soit parce qu’il ne pouvait pas, soit parce qu’il ne voulait pas . Mais au moins elle a pu l’inspirer pour se payer une visite de travail à Amsterdam le 22 avril , et inclure à son ordre du jour une visite au coffeeshop De Dampkring, au centre de la ville,où il a été dit par le propriétaire Paul de Dampkring : "Oui vous pourriez me considérer comme un criminel, que je peux être selon la loi. Mais ce n’est pas comme ça que je me sens. Je me sens plus comme un vendeur de vin. Je suis fier de ce que je me vends aux gens, je suis un consommateur de cannabis moi-même et je veux que mes clients apprécient un produit sain."
Image
Article source ENCOD

L'alcool, une drogue qui veut s'ignorer !


Décidément, il est bien difficile dans un pays à forte tradition viticole d'admettre que l'alcool, au même titre que des produits illicites, mais au même titre qu'un produit licite comme le tabac, puisse être classé parmi les drogues. Pourtant, où classer un produit qui agit, entre autres, sur le cerveau et est susceptible de créer une dépendance si ce n'est dans la catégorie des drogues ?

Ce débat qui semblait clos a ressurgi durant l’été quand la Fédération nationale des boissons et l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) ont fait distribuer 3 millions de ' sous-bocks ' portant le slogan ' L’alcool, c’est pas la drogue. On n’est pas des dealers '. Pendant que 30.000 cafés étaient copieusement arrosés en dessous de verre cartonnés portant cette mention, les députés recevaient de la part des instances précitées un courrier dans lequel elles déclaraient s’opposer à l’assimilation de l’alcool à la drogue : ' Elle a suffisamment dégradé notre image. Les 50.000 cafetiers vendent un produit licite, taxé par l’Etat, dont l’usage modéré n’a jamais tué personne. Nous ne servons pas les mineurs et les gens en état d’ivresse. Alors que la drogue est néfaste, détruit l’organisme des jeunes à une vitesse qui leur laisse peu d’espoir ' déclare Jean Biron, vice-président de l’UMIH, cité sur le site du journal Libération.

Les viticulteurs aussi sont montés au créneau, notamment par l’intermédiaire de l’association Vin et Société qui regroupe un certain nombre d’entre eux ainsi que des négociants. Sujet de la discorde : la campagne publicitaire réalisée durant l’été par la Sécurité routière. Sur près de 8.000 panneaux, on pouvait lire le slogan ' Dès 0,5g/l, l’alcool réduit votre champ de vision '. Rien de très choquant mais là où le bât blesse, c’est quand le fond de l’image montre l’étiquette d’une bouteille de vin occultant une partie du pare-brise !

Décidément, il est bien difficile de faire de la prévention dans ce pays où on oublie trop facilement que l’alcool est directement responsable de plus de 45.000 décès prématurés par an et que dans plus de 30% des accidents mortels, l’un des conducteurs a une alcoolémie supérieure au seuil légal de 0,5g/l. Comme s’il fallait être ivre ou alcoolique chronique pour être une victime de l’alcool…

En France, 3 millions de personnes seraient en difficulté avec l’alcool.
Article publié sur e-santé
' Le lobby de l'alcool en pétard ', Mathieu Ecoiffier, Liberation 9 août 2002. INPES, Alcool Actualités n°9, septembre-Octobre 2002.


Parallèle intéressant entre ces deux articles non?

Heureusement il y a les tests salivaires...

Test salivaire : comment ça marche ?

Dépistage drogues au volant
Par Camille Pinet - lequotidienauto.com - 03/09/2008: automobile.nouvelobs.com
conclusion de l'article (à lire en entier tout de même s'il vous plait ;) )
La crainte est de voir un individu incriminé après avoir consommé de la drogue trois jours avant de prendre le volant, tandis qu'un autre ne le serait plus après en avoir consommé seulement la veille.

Le créateur du "Rapid Stat", Pierre Augis, interrogé par nos soins, est cependant optimiste. Il ne doute pas que des tests encore moins coûteux et plus efficaces seront bientôt mis sur le marché et permettront d'augmenter la fiabilité des contrôles.

Plus généralement les tests salivaires remettent une nouvelle fois en question la différence de traitement par la loi des drogues et de l'alcool. Est-il encore légitime de laisser un seuil de tolérance (fixé à 0,5 g par litres de sang) en ce qui concerne l'alcool au volant quand il n'y en a pas avec les drogues ? La question reste posée.


Parlons donc du seuil d'ivresse cannabique, pendant que je suis dans les liens, pour les gens qui maitrisent l'anglais voici un pdf d'une étude conjointe A joint international effort at the inititative of the Ministers of Public Health of Belgium, France, Germany, The Netherlands, Switzerland._______ Cannabis report 2002
Le rapport que mentionne Me Caballero, avocat, professeur de droit et président du MLC, dans son audition, on y parle d'un seuil d'ivresse cannabique qui est de loin supérieur au nanogramme!


Voilà une question: Quelles sont les raisons de cette prohibition?

Je ne peux formuler que des hypothèses, le cannabis ayant été classé comme moins nocif que l'alcool ou le tabac, il faut donc pousser un peu plus loin que la seule dangerosité...

Quelques articles sur le sujet
L'empereur est nu en vo (anglais)
Le chanvre : 60 ans de désinformation
Fumées sur le chanvre

Je pense que le problème est profond et que notre rapport au chanvre est symptomatique de la société de consommation dans laquelle nous vivons aujourd'hui.
à lire pour ceux qui ne connaissent pas "l'empereur est nu" de Jack Herer, livre qui explique trés bien d'où vient la prohibition du chanvre (aux USA dans les années 30) et en fait pourquoi cette plante qui se trouvait dans tous les jardins au début du siècle a étée "diabolisée".
Je pense que plus que les effets sur le santé c'est plutôt le caractère "étranger" du cannabis qui fait peur à la majorité des Français qui sont rappelons le profondément raciste ces derniers temps même si ils ne veulent pas l'avouer. (cf la recrudescence de saccages des cimetières musulmans et juifs)
Tout la monde sait très bien (même le pire des beaufs) que l'alcool et le tabac sont au moins aussi dangereux que la ganja mais ils sont français eux!

Bien à vous tous :)
Invité
 

Re: A voir

Message non lupar Le chasseur de mouton » Lun 15 Sep 2008 15:19

Cher invite,

Je constate avec bonheur que vous avez une vision assez complexe de la drogue, ce qui est caracteristique d'une etude methodologique de la question. Merci donc pour tout ce travail.

Je crois qu'une bonne question a se poser et que vous ne posez pas serait la suivante: Bien que de nombreux arguments et raisonnements soient avances en faveur de la legalisation, personne ne leur repond reellement dans les pouvoirs politiques. Pourquoi?

En effet, les arguments que vous avancez ne datent pas d'hier. Ils sont bien presentes, bien articules, mais pourquoi tout le monde s'en tape, particulierement ceux qui ne sont pas d'accord?

En plolitique, on prend d'ahbitude le temps de contrecarrer les arguments adverses pour mieux mettre les siens en avant. Seulement voila. On a tue le debat. La dimension legale change la donne. Si vous militez pour la liberalisation du cannabis ou des drogues en general, vous faites la promotion d'une chose interdite. L'etat ne peut pas admettre son erreur. Sinon, il va devoir admettre avoir mis des millions de gens en prison pour rien. Il doit admettre son cote parfaitment dictatorial. De surcroit, deux a trois generations de francais se sont rendues coupables de voter pour ces co....., ces co......, ces consternants hommes politiques.

Vous demandez aux gens de se remettre en question. Ils ne le feront pas. Par contre, ce qu'on peut essayer de faire, c'est de stopper l'endoctrinement etatique des enfants, et de laisser leur intellect libre de jugement de valeur. Au lieu de faire peur aux jeunes, disons leur simplement la verite...
Le chasseur de mouton
 

Re: A voir

Message non lupar Mrpolo » Mer 17 Sep 2008 00:35

Chasseur de mouton je vous remercie de tant d'éloges...Pardon j'avais oublié de signer mon post précédent... Mrpolo

Ma vision complexe du sujet s'est faite en militant depuis un bon moment pour le concept de légalisation controlée que présentait le MLC de Me Francis CABALLERO et du concept de normalisation développé dans les: Proposition pour un cadre légal de production de cannabis de Martin Barriuso président de la Fédération des Associations Cannabiques Espagnoles ainsi que du Collectif de Culture "PANNAGH"
Lien vers article en français (<--texte complet en pdf en bas de la page)

Les remarques et objections que j'affronte sont souvent les mêmes, quand on (j'ai des amis ^^) à crée un topic "légalisez" sur un forum de sympathisants UMP ça à été dur, pas mal d'insultes ont volé dans les deux sens, mais la question des raisons de la prohibition à été abordée récemment, j'y reviens dans un instant. Pour vous dire que des fois il n'y à même pas à contrecarrer des arguments car il n'y en a pas de donnés: "Non c'est non et puis d'abords vous êtes des drogués!" enfin passons... Un forum de sympathisants démocrates (il en reste lol) nous à fait meilleur accueil et le débat à pris une autre ampleur... bon, allez... pour le fun voilà les liens:

forum ump et Forum Modem sujet le cannabis

Je suis arrivé ici en ayant découvert le forum anti-cannabis, et en lisant certains commentaires (comme le post "chiffres admis et vérifiés") je me devait de réagir (post "chiffres admis et vérifiés revus et corrigés") en donnant des liens vers des publications pour étayer mes chiffres et arguments, car il est facile de raconter ce que l'on veut!

Par contre, ce qu'on peut essayer de faire, c'est de stopper l'endoctrinement etatique des enfants, et de laisser leur intellect libre de jugement de valeur. Au lieu de faire peur aux jeunes, disons leur simplement la verite...
Parler vrai est important, je me suis un peu pris le bec avec mr chauvau sur ce forum à ce sujet dans "Médias et propagande anticannabis" pour au final me faire traiter d'abruti (ce que je réfute :mrgreen: ) par un certain Yannick.

Mais pour parler vrai, les mineurs ne doivent pas avoir accès au cannabis (facile à dire quand on vois que les législation sur le tabac et l'alcool pour les mineurs ne sont pas respectées), en Espagne et Hollande les lieux de distribution du cannabis leurs sont interdits!
Les contrôles routiers sont une bonne chose contre l'ivresse au volant (cannabique ou alcoolique, à quand les anxiolytiques?) cependant on est tout de même poursuivis pour consommation de stupéfiants (mais pas conduite sous l'emprise de ) si cette conso est ancienne! voir le pilote du bateau mouche dans l'actu, un journal sur deux titre "il avait consommé du cannabis" avant de révéler que la justice ne le retenait pas comme circonstance aggravante (car elle était ancienne) Voilà un bel exemple de propagande médiatique!

Mais revenons au sujet:
Je crois qu'une bonne question a se poser et que vous ne posez pas serait la suivante: Bien que de nombreux arguments et raisonnements soient avances en faveur de la legalisation, personne ne leur repond reellement dans les pouvoirs politiques. Pourquoi?


un dénommé milton avait posé une question similaire (fofo ump)
Il faut se poser la question de savoir pourquoi , jusqu'à présent , les gouvernements successifs ont fait un blocage sur la répression ? sans doute parce que ça n'est pas comme le tabac et l'alcool que nous produisons.


Voilà une question: Quelles sont les raisons de cette prohibition?

Je ne peux formuler que des hypothèses, le cannabis ayant été classé comme moins nocif que l'alcool ou le tabac, il faut donc pousser un peu plus loin que la seule dangerosité...

Les intérêts peuvent être nombreux, par exemple:

le lobby pharmaceutique. Ils n'ont aucun intérêt à ce que le cannabis soit légalisé, ne serait ce que d'un point de vue thérapeutique, économiquement il vaut mieux juste mettre au point des médicaments à base de cannabis comme c'est le cas actuellement.(le sativex par exemple mais et pour les tests au volant?)

Opinion d'un ami:salutatis

La prohibition, à mon sens, sert plusieurs intérêts à différents étages de la société. En terme sociologique, elle permet de stigmatiser une substance psychotrope en d'en faire le fléau de notre société. A mon sens, les motifs "réels" ou non "avouées" sont:

- économique : en prohibant, l'état se pose en gagnant/gagnant, il ne s'attaque pas aux racines du mal mais à "ses feuilles". Il est plus facile de traquer les consommateurs, les petits producteurs locaux que de s'attaquer à un trafic dont les têtes repoussent à chaque fois. C'est aussi plus rentable (amendes, stages ...) et demande moins de moyens. Et puis, pour l'instant, le Maroc, on y touche pas, beaucoup trop de villas de nos "élites" sont là bas et dieu sait qu'Iznogoud aime le show bizz.

L'autre axe économique est le poids des multinationales pharmaceutiques et agro alimentaires. Ces deux groupes lorgnent sur cette manne de drogués potentiels, l'un pour leur proposer leurs molécules chimiques vendus à prix d'or,
l'autre ne supportant pas ce qui pousse hors de leurs brevets.
Là encore, la majorité pseudo-libérale actuelle est tout à fait pour renforcer le champ d'action de ces multinationales : les dernières lois sur les OGM et les semences et l'attitude honteuse de notre justice vis à vis des opposants à cette pseudo-libération le confirme.
En résumé, la prohibition ouvre de nouveaux marchés et cré de la richesse: producteurs de tests, stages (psychologues, formateurs ) , policiers occupés sur du rentable (amendes), "matières" pour les médias ... ça fait vendre.

- sociologique/politique : en s'attaquant à la weed, les politiques savent très bien qu'il visent une population jeune en général mais pas seulement. Dans le climat actuel, cela permet aussi "de concentrer" et de masquer les réels problèmes de notre société, gommer les mal être, concentrer l'opinion publique sur des problèmes qui l'empêche de voir le reste. Certes, la consommation de cannabis n'est pas anodine non plus mais supprimer le cannabis et il sera remplacé par autre chose le lendemain.
Pour ma part, je suis convaincu d'une collusion Religion/politique ces dernières années beaucoup plus grave que la consommation du cannabis. Cette frange "hygiéniste" de notre société est beaucoup plus présente que l'on croit et ce, à tous les niveaux clés de notre "démocratie". Ce n'est pas un théorie du complot mais une triste réalité. En s'attaquant donc au cannabis, le gouvernement actuel satisfait une grand partie de son électorat traditionalistes, réactionnaire et souvent ... religieux. Cette frange de notre société est très puissante et agit depuis des années en faveur de cette prohibition. Peu importe les dégâts puisque souvent, la "victime" est jeune, ne vote pas, n'a pas de pouvoir et souvent, à la fâcheuse tendance à avoir des idées de gauche sans parler de son athéisme patenté.
Et de cette gauche, parlons-en, elle a bien compris au soir du premier tour qu'elle perdrait tout crédit si elle était en faveur d'une dépénalisation du cannabis, à l'heure où nos politiques construisent leur programme à grand renfort de couteux sondages, la question a vite été réglée et le retournement de veste aussi :P

Pourquoi dès lors s'en priver ... de cette "guerre totale", ça rapport des sous et ça fait plaisir à ceux qui en ont. Cette prohibition est une démarche populiste et efficace dans ce ses mais pouvait on s'attendre à mieux en les laissant gagner ^^
@++


Avis d'un autre ami: viking
En effet, j'ose croire que les élites ont assez de bon sens pour ne pas perpétuer une situation si aberrante s'ils n'en tiraient pas quelconques bénéfices.
La profonde méconnaissance du cannabis par l'opinion publique, et sa diabolisation par les mass médias, étant le terreau fertile dans lequel se développe cette situation.

Prenons pour cadre la France, puisqu'il s'agit du pays le plus répressif qui nous est culturellement et économiquement le plus proche.

L'argent du trafic de cannabis

Hypothèse n°1 : A un très haut niveau du gouvernement il y a collusion avec les trafiquants et/ou l'état du Maroc, et une partie des revenus de la drogue passent dans les poches des élites.

Hypothèse n°2 : Les rentrées d'argent que constitue l'économie souterraine forment une soupape de sécurité à la détresse sociale des habitants des banlieues. Revenus nécessaire pour éviter l'implosion du système. Le "marché du shit" est une manne appréciable pour nombre d'individu en situation précaire, les postes ne se limitant pas aux "gros bonnets" mais formant toute une hiérarchie allant des démarcheurs aux vendeurs en passant par les guetteurs, livreurs, etc.

Le contrôle des populations

Hypothèse n°3 : Dès sa naissance la prohibition a permis d'exercer un fort contrôle social sur des populations entières (initialement les immigrés mexicains aux Etats-Unis). Depuis la guerre à la drogue a toujours permis de tenir en laisse et de contraindre des groupes marginaux, et d'avoir une portée d'action sur les "milieux subversifs".



Hypothèse n°4 : La lutte acharnée envers les amateurs de cannabis, au même titre que les faits divers, les annonces à scandales ou encore la musique populaire, détournent des problèmes sociétaux capitaux.

Le gonflage des statistiques

Hypothèse n°5 Possession, consommation, partage et vente sont autant de moyens de doper les statistiques ministérielles. En effet, en stats toute infraction compte pour un, ainsi au final il est nettement plus facile d'arrêter un fumeur de pétards, ou d'embarquer l'usager-partageur comme un dealer, plutôt que de s'affronter aux véritables criminels, puisque ça compte pour autant.


Alors à quand un gouvernement qui prendra ses responsabilités et les mesures de santé publique qui s'imposent afin d'œuvrer réellement pour le bien-être de ses concitoyens ?
Il est temps de réglementer cette marchandise comme une autre, et de cesser de gaspiller l'argent des contribuables pour une politique qui n'a, en plus de 50 ans, pas offert la moindre preuve de son efficacité.


Je pense que le problème est profond et que notre rapport au chanvre est symptomatique de la société de consommation dans laquelle nous vivons aujourd'hui.
à lire pour ceux qui ne connaissent pas "l'empereur est nu", livre qui explique trés bien d'où vient la prohibition du chanvre (aux USA dans les années 30) et en fait pourquoi cette plante qui se trouvait dans tous les jardins au début du siècle a étée "diabolisée".
Je pense que plus que les effets sur le santé c'est plutôt le caractère "étranger" du cannabis qui fait peur à la majorité des Français qui sont rappelons le profondément raciste ces derniers temps même si ils ne veulent pas l'avouer. (cf la recrudescence de saccages des cimetières musulmans et juifs)
Tout la monde sait très bien (même le pire des beaufs) que l'alcool et le tabac sont au moins aussi dangereux que la ganja mais ils sont français eux!

Quelques articles sur le sujet

L'empereur est nu en vo (anglais)
Le chanvre : 60 ans de désinformation
Fumées sur le chanvre
Bien à vous tous :)
Mrpolo
 


Retourner vers Cannabis : dangers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron