Droits et obligations en CLD

Statut et retraite des professeurs de l'enseignement privé

Droits et obligations en CLD

Message non lupar MarieMarie » Mer 22 Mai 2019 09:16

Bonjour,
Merci de m'accueillir sur ce forum :)

Je suis titulaire d'un temps complet dans le secondaire. J'ai exercé pendant 5 ans avant de passer en CLM puis CLD pour trouble anxio dépressif sévère.
Mon état de santé fait suite à du harcèlement moral dans plusieurs établissements, m'ayant menée à 2 précédents burnouts... A chaque fois on m'a renvoyée à l’échafaud, jusqu'au 3ème qui m'a immobilisée avec une maladie chronique. Il me semble donc clair et limpide que cet arrêt est directement dû au comportement de l'Enseignement catholique puisque le harcèlement moral n'est ni reconnu ni sanctionné et que rien n'a été proposé pour m'accompagner lors des reprises de travail successives.

Je vous remercie vivement si vous pouvez m'éclairer sur ces quelques questions...

1°Quels est l'impact du CLD sur ma liberté de mouvement, de circulation ?

2°Ai-je le droit de me former ?

3°J'ai signé un contrat d'édition, j'espère que cela ne va pas me poser de problème ?

4°Comment demander à ce que mon arrêt soit reconnu comme "IMPUTABLE AU SERVICE" ? Ai-je tout intérêt à fermer ma g***** et accepter d'être une victime sans recours de justice (Vive la France) ?

Merci pour votre lecture.
Marie
MarieMarie
 
Messages: 1
Inscription: Mar 21 Mai 2019 10:34

Re: Droits et obligations en CLD

Message non lupar Bernard » Jeu 23 Mai 2019 16:38

Droits et obligations en CLD

Message par MarieMarie » Mer 22 Mai 2019 09:16
Bonjour,
Merci de m'accueillir sur ce forum :)

Je suis titulaire d'un temps complet dans le secondaire. J'ai exercé pendant 5 ans avant de passer en CLM puis CLD pour trouble anxio dépressif sévère.
Mon état de santé fait suite à du harcèlement moral dans plusieurs établissements, m'ayant menée à 2 précédents burnouts... A chaque fois on m'a renvoyée à l’échafaud, jusqu'au 3ème qui m'a immobilisée avec une maladie chronique. Il me semble donc clair et limpide que cet arrêt est directement dû au comportement de l'Enseignement catholique puisque le harcèlement moral n'est ni reconnu ni sanctionné et que rien n'a été proposé pour m'accompagner lors des reprises de travail successives.

Je vous remercie vivement si vous pouvez m'éclairer sur ces quelques questions...

1°Quels est l'impact du CLD sur ma liberté de mouvement, de circulation ?
Vous pouvez circuler librement, il n'y a pas de contrôle. Pour une absence de longue durée de votre domicile, vous devez informer le Rectorat et lui donner vos nouvelles coordonnées pour vous joindre facilement. Aujourd'hui, les mails permettent d'être joint très rapidement.


2°Ai-je le droit de me former ?
Vous devez avoir une autorisation du Rectorat, mais il n'est pas certain qu'elle vous soit accordée.

3°J'ai signé un contrat d'édition, j'espère que cela ne va pas me poser de problème ?
A voir avec le Rectorat, vous avez raison de vous inquiéter.

4°Comment demander à ce que mon arrêt soit reconnu comme "IMPUTABLE AU SERVICE" ? Ai-je tout intérêt à fermer ma g***** et accepter d'être une victime sans recours de justice (Vive la France) ?
C'est quasiment impossible, vous allez vous engager dans une procédure qui risque, d'une part, de ne pas aboutir et, d'autre part, d'aggraver votre état de santé.

Merci pour votre lecture.
Marie
Bernard
 
Messages: 1630
Inscription: Dim 10 Mai 2009 11:43


Retourner vers Statut et retraite enseignement privé

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité